Traitement par Yttrium-90

Le traitement par Yttrium 90 est un traitement pour le cancer du foie visant à irradier la tumeur par voie interne moyennant l’administration de microsphères d’Yttrium-90.
Mise à jour le
Mardi, 24 mai 2022

Fixer un rendez-vous

Avez-vous une autre question ?

Heures de contact téléphonique

Montrer les heures
Ouvert Fermé
Lun 7:30-17:30
Mar 7:30-17:30
Mer 7:30-17:30
Jeu 7:30-17:30
Ven 7:30-17:30
Sam Fermé
Dim Fermé
Bekijk alle bezoekuren

Fonctionnement

Durant le traitement par Yttrium-90, la tumeur est irradiée par voie interne moyennant l’administration de toutes petites microsphères d’Yttrium-90 pas plus grosses qu’un cheveu. 

Le traitement est composé de deux parties : 

La première partie consiste à simuler le traitement afin de vérifier s’il se limitera aux métastases hépatiques et ne se propagera pas aux autres organes.  
 

Déroulement

Le traitement à proprement parler sera réalisé de la même manière que la simulation du traitement. Seul le produit qui sera administré est différent : 

  • Durant la simulation, un agent radioactif associé à des macroagrégats sera administré. 
  • Durant le traitement même, des microsphères à l’Yttrium-90 seront administrées. 

Ces microsphères migrent vers les vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur et diffusent leur dose d’irradiation à la tumeur hépatique pendant environ deux semaines. Le traitement étant local, l’effet de l’irradiation est concentré dans le foie. 
 

Nous vous prions de vous présenter dans les temps pour le traitement. La substance sera spécialement préparée pour vous et ne peut être conservée longtemps. Il s’agit d’un traitement est onéreux et nous vous serons donc reconnaissants de bien vouloir nous prévenir au préalable en cas d’empêchement. 

Consignes

S’agissant d’un traitement avec substance radioactive, quelques mesures de précaution doivent être prises jusqu’à deux jours après la radiothérapie sélective par voie interne. 

  • Portez des gants médicaux lorsque vous nettoyer du sang, des urines, des selles ou du vomi et lorsque vous touchez ou lavez des vêtement sales.  
  • Urinez assis et non debout ou utilisez un urinoir pour éviter les éclaboussures d’urine accidentelles.  
  • Tirez la chasse à deux reprises après utilisation des toilettes. 
  • S’il y a des éclaboussures d’urine, essuyez-les soigneusement à l’aide de papier toilette ou autre papier absorbant et jetez ce papier dans les toilettes. 
  • Éliminez toute trace de selles dans les toilettes, l’évier/le lavabo et vos vêtements. 
  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon après chaque passage aux toilettes et chaque contact avec des linges sales ou des fluides corporaux pour éviter tout éventuel résidu radioactif (même s’ils ne sont pas visibles). 
  • Si vous vous coupez, essuyez soigneusement le sang à l’aide de papier toiletter ou autre papier absorbant et jetez le papier dans les toilettes. 
  • Lavez séparément les sous-vêtements que vous portez les deux premiers jours après le traitement. Faitez la même chose avec les vêtements souillés par les urines, les selles ou le sang. N’utilisez pas le programme d’économie d’eau de votre lave-linge et programmez, dans la mesure du possible, un rinçage supplémentaire. 
  • Si vous vous sentez nauséeux(se) et devez vomir, essuyez le vomi à l’aide de papier toilette ou d’un mouchoir en papier et jetez le papier dans les toilettes. 
  • Pour éviter toute irradiation de votre conjoint, il est conseillé de dormir séparément les deux premiers jours après le traitement (dans la mesure du possible). 

En suivant les consignes ci-dessus, l’exposition aux rayons par des personnes dans votre entourage est limitée au minimum. Pour le reste, vous êtes libre de faire et de ne pas faire ce que vous souhaitez. La diffusion de rayons par votre organisme étant minimum, aucune autre mesure de précaution ne doit être prise lorsque vous vous entretenez avec des tierces, en ce compris votre époux(se) ou conjoint. Les femmes enceintes et enfants en bas âge constituent toutefois une exception à cette règle. 

Informez vos prestataires de soins 

Informez votre médecin généraliste et tous les autres médecins qui vous dispensent des soins (en cas d’hospitalisation, d’une opération…) de votre traitement par Yttrium-90 afin de les aider à décider du traitement le plus adéquat. 

Si votre sang, vos urines ou selles doivent être examinés la première semaine après le traitement par Yttrium-90, les assistants médicaux qui prélèvent les échantillons doivent également être tenus au courant.  

S’entretenir avec des femmes enceintes et des enfants 

Bien qu’il soit certain que seule une faible quantité de rayons est diffusée par votre organisme, celle-ci peut néanmoins avoir un impact sur les personnes de votre entourage direct. C’est pourquoi, vous devez éviter tout contact étroit/de longue durée avec les femmes enceintes et les enfants les deux premiers jours après le traitement. Le but de cette mesure est de ne pas inutilement exposer les futurs enfants et enfants en bas âge aux irradiations.